Gouvernance de l’association

Les fondateurs

Pour transformer le système de santé et améliorer durablement sa performance à l’échelle d’une région, l’Agence Régionale de Santé Île-de-France (ARS) souhaite structurer et mettre en place un dispositif qui soutienne activement l’innovation. Cette action doit être conduite en synergie avec d’autres politiques publiques pour :

  • générer de la croissance et des emplois,
  • prendre en compte les besoins de formation,
  • valoriser et rendre attractifs nos territoires.

Ainsi, l’ARS a sollicité des partenaires : la Chambre de commerce et d’industrie Paris Île-de-France et le pôle de compétitivité Medicen Paris Region ont répondu en devenant membres fondateurs de l’association Le Lab Santé Île-de-France.

Chefs d’entreprise, décideurs, apprentis, étudiants ou encore salariés, la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Île-de-France est engagée aux côtés de tous ceux qui font avancer l’économie régionale. Partout en Ile -de-France, elle agit concrètement et innove au quotidien pour faire entendre la voix des entreprises, favoriser leur croissance, former les hommes et les femmes aux défis de demain, faire grandir les projets d’entreprise et promouvoir la région capitale pour accroître son rayonnement.

 

Labellisé en 2005, Medicen Paris Region est un pôle de compétitivité mondial mobilisant entreprises, organismes académiques de recherche publique et d’enseignement supérieur et collectivités territoriales. Tous ont une même ambition : donner à l’Île-de-France la place de leader européen au plan industriel, dans les domaines de la santé du futur – médecine personnalisée et de précision – selon les principaux axes : la biotechnologie, les technologies médicales et le numérique. Fort de plus de 240 membres, sa mission est d’accélérer le développement des PME innovantes en les accompagnant dans leur activité économique et leur stratégie à l’international ; de faciliter la mise en relation des acteurs de l’innovation en Île-de-France ; de valoriser la région Île-de-France comme « usine à produits » à la conquête des marchés internationaux et de renforcer la visibilité et la compétitivité d’un écosystème représentant à lui tout seul plus de 50% des Life Sciences en France.

 


L’ARS a pour mission de piloter la politique de santé dans la région. Elle est compétente dans le domaine de la santé dans sa globalité : veille et sécurité sanitaires, prévention et promotion de la santé, organisation de l’offre de soins en ambulatoire et en établissements de santé, et de la prise en charge médico-sociale. Ses actions visent à améliorer la santé des 12 millions de Franciliens et à rendre le système de santé plus efficient. Elles sont déclinées du Projet Régional de Santé qui est élaboré en concertation avec l’ensemble des partenaires de l’Agence.

Comité d’orientations stratégiques et de prospective

Le comité d’orientations stratégiques et de prospective est une instance regroupant les autorités publiques régionales concernées par le développement des innovations en santé et leurs impacts. Ce comité a vocation à être une structure d’échanges, de partage et de co-construction de la politique de soutien à l’innovation en Île-de-France.

Il est animé par le directeur général de l’ARS et a vocation à réunir les représentants de la Préfecture de la Région Île-de-France, du Conseil Régional d’Île-de-France, de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi d’Ile de France.

Ce comité vise à :

  • donner une vision prospective de l’environnement relatif à l’écosystème francilien de l’innovation en santé, notamment en termes de politiques publiques et de missions d’intérêt général,
  • mettre en perspective les différents plans régionaux associés à ces thématiques (PRS, CPER, etc.),
  • faciliter les interactions entre les acteurs de soutien à l’innovation, dépendants pour certains des membres de ce comité, et le Lab Santé Île-de-France.

Il peut être consulté sur les thématiques précitées ou tout autre sujet le concernant par le Conseil d’Administration ou le directeur de l’association. Les travaux de ce comité sont adressés au Conseil d’Administration qui en assure la diffusion.

Comité indépendant de réflexion éthique

La création du Lab Santé Île-de-France intervient dans une période d’accélération des connaissances et d’élargissement des périmètres d’innovations en santé. La diffusion des biotechnologies, de l’informatique et des sciences cognitives s’accélère et bouleverse les conceptions et les pratiques associées à la prévention, au diagnostic, au traitement et à la prise en charge des malades. Ces nouveaux usages nous invitent à un questionnement qu’il est nécessaire de partager de façon transdisciplinaire.

Par ailleurs, l’activité d’intermédiation proposée est un exercice complexe pour lequel une réflexion éthique est indispensable. C’est pourquoi le Lab Santé Île-de-France s’est doté, dès son démarrage opérationnel, d’un comité indépendant de réflexion éthique, permettant d’anticiper et d’accompagner ses actions, projets et réalisations.

Les membres du comité :

  • Didier Sicard, professeur émérite de l’Université Paris Descartes, a été président d’honneur du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé de 1999 à 2008,
  • Chantal Deschamps, soignante, a été fondatrice de la première Maison des usagers à l’hôpital Broussais (AP-HP, Paris) en 1995, membre du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé ; elle est vice-présidente de la Commission nationale d’agrément des associations en santé,
  • Claude Matuchansky, professeur émérite de l’université Paris Diderot (Paris VII), a été chef de service des hôpitaux de Paris, membre du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé,
  • Jean-Louis Vildé, a été chef de service « maladies infectieuses et tropicales » à l’hôpital Bichat – Claude Bernard (AP-HP, Paris) ; il est membre du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé,
  • Alain Cordier a été directeur général de l’AP-HP, président du Conseil de la CNSA, président du Conseil d’orientation de l’Agence de la biomédecine, vice-président du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé, membre du Collège de la Haute Autorité de santé.

Le rôle du comité :

  • Anticiper au niveau régional les problématiques éthiques qui pourraient être posées par le développement, l’utilisation ou les pratiques associées à l’usage de certaines innovations instruites par le Lab Santé Île-de-France ;
  • Identifier les aspects éthiques relevant d’une démarche ou d’une réflexion spécifique à conduire au niveau du Lab Santé Île-de-France ;
  • Eclairer le Lab Santé Île-de-France sur les modalités à mettre en œuvre afin de répondre aux questions éthiques soulevées par le développement de certaines thématiques ou projets innovants ;
  • Communiquer ses travaux, via un rapport annuel d’activités et une présentation à l’assemblée générale annuelle de l’association.